Quel est l’âge idéal pour créer votre entreprise de VTC ?

De nos jours, les véhicules de tourisme avec chauffeur VTC ont vraiment le vent en poupe. Il est vrai qu’ils répondent aux attentes de la clientèle d’aujourd’hui. Cela explique d’ailleurs pourquoi de nombreuses personnes sont intéressées par la création d’une entreprise VTC. À ce propos, il est utile de connaître l’âge idéal pour fonder votre société dans ce domaine.

entreprise de vtc

Pas d’âge idéal

Il est normal que vous vous demandiez à quel âge il est opportun de créer votre propre entreprise VTC. Cependant, si on se réfère à la réalité dans le secteur, on peut répondre qu’il n’existe pas d’âge idéal pour plonger dans une telle aventure professionnelle. En d’autres termes, il n’est jamais trop tôt ni trop tard pour se lancer dans le bain et prendre la clé de sa liberté ! Ainsi, il existe des jeunes de 18 ou de 20 ans qui se sont décidé à créer leur entreprise VTC.

Mais on peut également trouver des seniors de 70 ou de 80 ans qui n’hésitent pas à franchir le pas. La plupart du temps, ils profitent de leur retraite pour revenir travailler à leur propre compte et arrondir leur fin de mois. Bref, il n’y a pas d’âge pour fonder une société de VTC ! Que vous soyez dans la fleur de l’âge, déjà adulte ou même senior, il est toujours possible de vous lancer dans le secteur. Même s’il n’y a pas d’âge idéal, il convient tout de même de noter que la grande majorité des entrepreneurs VTC sont âgés entre 30 et 40 ans. Les spécialistes assurent que l’âge ne doit pas être un frein pour vous lancer. La motivation et l’enthousiasme constituent les meilleurs moteurs pour vous faire avancer dans votre projet.

Comment créer votre société VTC ?

Une fois le problème de l’âge dépassé, il est temps de regarder comment vous allez faire pour créer votre propre société VTC. À ce stade, il est utile de savoir qu’il existe différentes étapes que vous devez franchir un par un. En premier lieu, vous devez participer à un stage d’initiation à la gestion. Il est également appelé Stage de Préparation à l’Installation (SPI). Ensuite, il vous faut obtenir une autorisation de transport de personnes, c’est-à-dire votre carte professionnelle VTC. Pour cela, il est conseillé de suivre une formation de chauffeur VTC auprès d’un organisme agréé. Cela augmente vos chances de réussir à l’examen qui se déroule à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.

Après avoir réussi à l’examen, il vous faut demander votre carte VTC à la préfecture du lieu de votre domicile. L’étape suivante consiste à choisir la forme sociale de votre entreprise VTC. Le statut le plus approprié est la SASU qui vous permet de bénéficier de la couverture sociale du régime salarié. En outre, son fonctionnement est plus souple. Il vous reste à immatriculer votre société VTC au registre des métiers, ce qui suppose de rédiger les statuts de celle-ci. Enfin, il est indispensable d’obtenir votre licence VTC avant de faire l’inscription au ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie.

Laisser un commentaire